En sortant de chez le notaire

En sortant de chez le notaire, vous avez en main des documents précieux. Ils sont non seulement précieux pour vous aujourd’hui, mais également pour les historiens de demain. Si vous êtes prêts à partager avec nous d’anciens documents que vous auriez chez vous, contactez-nous.

A l’issue d’une vente, d’une succession, de toute affaire traitée par le notaire, nous ramenons chez nous, ou bien nous recevons par la poste, d’épaisses liasses de documents que nous ne tardons pas à ranger … pour ainsi dire, définitivement, au fond d’un tiroir, dans un lieu sûr.

Ces documents, pourtant, peuvent s’avérer d’un grand intérêt, car ils renferment souvent l’histoire d’un lieu, d’un bâtiment, voire d’une famille. Dans le paragraphe qui justifie le droit d’un vendeur de vendre un bien, on explique à quelle date il l’a acquis. Sont souvent évoqués les liens de parenté antérieurs.

  

On voit que les formules utilisées peuvent varier: on trouve également l’expression « origine antérieure »

Il en va de même en ce qui concerne des litiges qui relèvent de droits ou de servitudes. Celui qui revendique un droit doit être en mesure de justifier sa demande; quant aux servitudes, on doit savoir sur quelles bases elles existent.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.