La Collégiale Saint Evroult à Mortain

Monument archi-connu, la Collégiale que nous voyons aujourd’hui est essentiellement un édifice du XIIIe siècle. Le nom de Robert de Mortain, sous l’impulsion duquel une première église en pierre fut bâtie deux siècles plus tôt, en est indissociable.

Il existe de nombreux écrits sur la Collégiale, dont le plus récent est l’ouvrage du Docteur Jean-Louis Cuche, Le Mortainais: l’Ancien Régime en héritage (1).  En outre, l’Office du Tourisme propose des visites guidées d’un grand intérêt.  Notre propos est d’attirer l’attention sur certains objets d’art ou de culte.

Comme tout le monde le sait, le bâtiment est classé, ce qui entraîne certaines contraintes pour qui veut faire des travaux sur l’extérieur de sa maison. A l’intérieur de la Collégiale, certains éléments du mobilier, le buffet (c’est-à-dire, la menuiserie) de l’orgue, et les stalles du XVe siècle,  sont aussi classés.

Trois objets, visibles lors des visites guidées, présentent également un grand intérêt. Il s’agit du Chrismale, ainsi que de deux facsimilés de documents très anciens, à savoir, l’Evangéliaire et le rouleau mortuaire de St Vital, le premier étant du Xe et le second du XIIe siècles.

Enfin, il est intéressant de savoir que l’église fut construite en granit local, extrait de la carrière de granit local.

 

Pour plus d’informations en ligne :

4 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] granit roux de la Collégiale fut extrait d’un filon situé le long de la Cance, au Neufbourg.  Les traces de ce filon sont […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.